vendredi 26 août 2011

De Venise (Italie) à Sarajevo (Bosnie)

On quitte Venise pour rejoindre Caorle, une centaine de kilomètres plus loin. Caorle est une petite station balnéaire sur la côte adriatique. On y rejoint les parents de Bertrand qui y passent leurs vacances d'été. C'est le premier jour de repos depuis le départ.

Venise
Venise - la place Saint Mard
Venise
Rien de très intéressant jusqu'à la Slovénie, de longues lignes droites, plates et monotones au milieu des champs de maïs et de haricots verts. A partir du petit poste frontière Slovène désert, les paysages vallonnés et verdoyants sont comme une bouffée d’oxygène. On ne passe qu'une journée en Slovénie, difficile de se faire un avis en si peu de temps.

Slovénie - En route vers la frontière Croate
Autant que possible, on essaie de prendre des petites routes. Pour rejoindre la Croatie, on passe par un col difficile dans la crassette  mais très joli au milieu des bois (De Zabnice à Gomance). A moins d'un kilomètre de la frontière, un 4x4 de la police Slovène sort de nulle part, nous arrête pour nous expliquer qu’on ne peut pas passer en Croatie par cette route mais uniquement par les « points frontières internationaux ». Demi tour donc, un détour de 30km, une chute dans la crassette et un avant bras ouvert!

Les côtes croates
Arrivé en Croatie par Rijeka, on longe les cotes pendant plusieurs centaines de kilomètres, jusque Senj. Le panorama est superbe même si le paysage est parfois gâche par des raffineries, sites industriels ou autres buildings  délabrés construit en bord de mer.

Croatie -  la ville de Senj

On se dirige ensuite dans les terres jusqu’aux lacs et cascades de Plitvicka Jezera. Sur le chemin, passé un col assez difficile, on découvre des villages quasi désert avec des dizaines de bâtiments et maisons détruites ou abandonnées.


Croatie - les paysages de l'interieur des terres
Croatie - les Balkans, c'est pas de la rigolade!
Croatie - Un des nombreux bâtiments détruits dans village le village de Lovinac
On arrive sur le site de de Plitvicka par la petite route, y arriver par l'entrée pricipale nous aurait fait faire un détour d'environ 30 kilomètres. Sur ce chemin ombragé, on longe les lacs couleur turquoise de ce site idyllique.

Croatie - arrivée à Plitvice
Et au détour d'un virage, bam! On tombe sur une bonne centaine de touristes qui attendent le bus. On nous regarde comme des extraterrestres, un employé du site viens nous voir et nous explique méchamment qu'on ne devrait pas arriver de la, qu'on doit faire le grand tour par l'entrée principale (à 30 kilomètres), payer l'entrée, et prendre le bus jusqu'ici. En résumé, on se fait virer comme il faut. On fait demi tour et on cache les vélos dans le bois quelques centaines de mètres plus loin. On entre discrètement à pied dans le site pour la petite visite. Même si les cascades sont magnifiques,  entouré de centaines de touristes, on ressent moins le coté paradisiaque.

Croatie - Plitvice
Croatie - Plitvice
On regagne ensuite la cote vers Zadar. On traverse à nouveau des zones désertiques, puis le col de Mali Alan (1034m) pour rejoindre les cotes. La descente dans les montagnes avec vue sur la mer, les iles et presque iles est grandiose. 

Croatie - vue du col de Mali Alan
Les panneaux , les tombes et  autres monuments funéraires nous rappellent la guerre très fréquemment
Croatie - Coucher de soleil sur Zadar

On passe une après midi à Zadar puis on continue le long des cotes croates jusqu'à la ville de Split. Des plages, des falaises, des criques, c'est superbe! Mais je suis assez frustré de ne pas pouvoir me baigner à cause de cette blessure à l'avant bras.

Les côtes croates
Croatie - un bivouac à la belle étoile pas grandiose!
Croatie - la ville de Split

Un dernier regard sur ces magnifiques côtes de Croatie, puis on met le cap vers l'Est et la Bosnie. Pas mal de grimpettes dans les Balkans sous une chaleurs écrasante. On boit plus de 6 litres d'eau par personne. On a été a court plus d'une fois, du coup on ne loupe plus une seule occasion de se ravitailler.

Croatie - les figues sauvages qu'on s'envoie à tour de bras!
Croatie - les restaurants/grillades qu'on voit partout le long de la côte

En route vers la Bosnie - Vous avez vu la température?

Dès la frontière Bosniaque passée, on a encore droit à de chouettes paysages dans les Balkans. On traverse de grandes étendues sauvages dans les montagnes, c’est naturel, il y a peu de touristes et les gens sont très accueillants. Les petits commerçants furent particulièrement chaleureux à notre égard.

Bosnie - Lac de Busko
Bosnie
Bosnie - Lac de Ramsko

Cette bonne impression sur la Bosnie se confirme de jour en jour. Même si la communication est difficile, les gens sont plutôt sympas. On fait quelques rencontres dans les villages traversés. Notamment Rade, qui a fait la guerre et nous en apprend un peu plus sur la vie quotidienne durant cette période.


Village de Tarcin - concert privé de Rade dans le parc du village
Arrivée à Sarajevo
A bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire